Forum de philosophie d'Aix-Marseille

Forum de philosophie
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Descartes, Discours de la méthode

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ryuhadoken



Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 16/12/2009

MessageSujet: Descartes, Discours de la méthode   Lun 18 Jan - 3:30

« Le bon sens est la chose du monde la mieux partagée ; car chacun pense en être si bien pourvu que ceux même qui sont les plus difficiles à contenter en toute autre chose n'ont point coutume d'en désirer plus qu'ils en ont. En quoi il n'est pas vraisemblable que tous se trompent: mais plutôt cela témoigne que la puissance de bien juger et distinguer le vrai d'avec le faux, qui est proprement ce qu'on nomme le bon sens ou la raison, est naturellement égale en tous les hommes ; et ainsi que la diversité de nos opinions ne vient pas de ce que les uns sont plus raisonnables que les autres, mais seulement de ce que nous conduisons nos pensées par diverses voies, et ne considérons pas les mêmes choses. Car ce n'est pas assez d'avoir l'esprit bon, mais le principal est de l'appliquer bien. Les plus grandes âmes sont capables des plus grands vices aussi bien que des plus grandes vertus ; et ceux qui ne marchent que fort lentement peuvent avancer beaucoup davantage, s'ils suivent toujours le droit chemin, que ne font ceux qui courent et qui s'en éloignent. »

Descartes, Discours de la méthode
----------------------------------------

La première fois, lors de la lecture de ce passage, je m'étais sans doute trop focalisé sur le début pensant que Descartes utilisait une sorte "d'anti-phrase" pour dénoncer le fait qu'il n'est pas habituel chez l'humain de rechercher plus de bon sens qu'il ne possède déjà, surlignant ainsi son ignorance ignorée.
Cependant dans l'optique insatiable de coller au vrai, il semble apparaitre au final, si l'on considère réellement la totalité du passage, qu'il n'y avait la aucune "figure de style" mais bien une "affirmation".
Il semble y avoir une "contradiction" de syntaxe (ou de genre je sais pas comment l'exprimer précisement) entre le début et tout le reste.
"Le bon sens est la chose du monde la mieux partagée", est uniquement basée sur le fait que "même les plus difficiles à contenter en tout autre domaine n'ont point coutume d'en désirer plus qu'ils en ont".
La "contradiction" est peut etre ici. On nous aiguille vers une affirmation s'articulant en fait sur quelque chose de mouvant, "d'incertain".
Est ce immuable, si les plus difficiles à contenter n'en demandent pas plus qu'ils en ont alors le bon sens est la chose la mieux partagée, sachant qu'ils ne peuvent pas tous se tromper ? Est ce objectivement suffisant ?

Il faudrait peut etre reconsidérer ce qu'il y a derrière "bon sens" afin de le définir plus clairement.

Que faut il y voir ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 278
Date d'inscription : 04/06/2006

MessageSujet: Re: Descartes, Discours de la méthode   Lun 18 Jan - 22:49

En fait ce texte de Descartes est ironique, et met l'accent sur l'orgueil des hommes à se croire si bien pourvu de bon sens qu'ils n'en désirent pas davantage...Or pour Descartes, il ne suffit pas d'avoir l'instrument (la raison) il faut aussi en avoir le "mode d'emploi" (la méthode) c'est-à-dire savoir raisonner avec rigueur.

Rien n'est plus difficile à définir que cette notion de "bon sens", qui justement ne fait pas référence aux sens! On pense au "bon sens" paysan, au fait d'avoir "les pieds sur terre". Mais chez Descartes la raison est d'essence très mathématique. Il ne va pas jusqu'à dire, comme Leibniz, que "raisonner c'est calculer", mais il montre dans la suite de son œuvre que la raison se déploie pleinement dans le domaines des mathématiques (géométrie surtout).

On est loin du bon sens paysan...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://appep-aixmarseille.forumpro.fr
ryuhadoken



Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 16/12/2009

MessageSujet: Re: Descartes, Discours de la méthode   Mar 19 Jan - 4:36

C'était donc bien ironique ;-), parcequ'il m'avait été donné de voir, lors de recherches, que certains écrivains, philosophes (dont je ne saurais indiquer le nom) prenaient cette "citation" au premier dégré.
Fait à l'origine de mon interrogation transcrite précédemment, car il semble apparaitre clairement, d'après la syntaxe employée, que la tournure est ironique.

Il faudrait peut etre distinguer la raison, du bon sens. Le bon sens n'est il pas la manière de conduire sa raison ?
Ainsi chacun possède en effet cette caractéristique qu'est la raison, elle est donc équitablement répartie néanmoins c'est le bon sens qui ne l'est pas, d'où le début de la citation.

est ce bien ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 278
Date d'inscription : 04/06/2006

MessageSujet: Re: Descartes, Discours de la méthode   Ven 29 Jan - 23:51

pour Descartes le "bon sens" et "la raison'" sont des mots strictement synonymes. La différence se situe au niveau de l'usage d'une méthode pour discipliner sa raison, méthode d'essence très mathématique (analyser, synthétiser, dénombrer)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://appep-aixmarseille.forumpro.fr
ryuhadoken



Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 16/12/2009

MessageSujet: Re: Descartes, Discours de la méthode   Sam 30 Jan - 5:04

il y a quelque chose de génant. Dans cette mesure, au départ l'ironie marque le fait que le bon sens (donc la raison) n'est pas également répartie, vu que chacun n'en est pas aussi bien pourvu qu'il le croit.
Or par la suite il est dit que la puissance de bien juger qui est en fait la raison ou le bon sens et également repartie entre tous.

Donc en fait ce serait de la "fausse ironie" ? car chacun en est donc finallement aussi bien pourvu qu'il le croit ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Descartes, Discours de la méthode   

Revenir en haut Aller en bas
 
Descartes, Discours de la méthode
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Descartes, Discours de la Méthode
» Lecture du Discours de la méthode, subtilité
» Discours de la Méthode Scientique ( Le Statue de L'Université)
» Débat sur René Descartes l'esprit critique et lescepticisme
» La méthode Tipi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de philosophie d'Aix-Marseille :: Entrée du forum-
Sauter vers: